Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:50

serre

par Magali et Pascal


Samedi 7 janvier, 7 heures c'est le départ direction Serre Chevalier.

Les 3 Borde, les 2 Bastid et les 2 Bres sont prêts (ils n'ont rien oublié chaines coupe-vent certif, bonnets...) Après quelques heures de route, une pause-café, la neige est là au bord des chemins (il en est tombé beaucoup la veille).

 

Arrivée à 12 heures prise de contact avec le terrain, notamment le départ avec cette belle piste noire.

Le groupe s'acclimate à l'altitude autour d'un bon repas savoyard. Le soir venu direction l'hébergement ou le team bipède côtoie d'autres célèbres teams (isostar salomon). En admiration devant les performances de certains bipèdes au baby - foot le coach du team salomon signale qu'en raison du fort enneigement, le temps de course sera rallongé de 30 minutes. Loin d'être décourager les coureurs prennent "sereinement" la direction de leurs chambres car chez les bipèdes "on craint degun".

Le dimanche très tôt les voilà partis bien équipés et toujours accompagnés de la fidèle supportrice "Corinne".

 

8h45 ouf top départ. Démarrage dans le froid et rapidement la montée de cette belle piste noire réveille les mollets. Très vite, les bipèdes comprennent la difficulté majeure : rester droit tout en courant mais les paysages magnifiques donnent du courage. Entre le 7éme et le 8ème km les coureurs se séparent : Sébastien et Magali retournent vers Serre - che et laissent Jacques, Fred, Sandrine et Pascal continuer leur parcours montagneux, sinueux, longeant des cours d'eau et il se raconte qu'ils auraient fait de la luge.


Alors que Sébastien avait franchi la ligne d'arrivée depuis 10 mn, Magali abordait, sur une piste bien tassée, son retour vers la station accueillie par les encouragements de Corinne. Ravito, chaudron de soupe aux choux (blewww) petite pensée pour le glaude. Et c'est parti pour attendre les copains et les maris. C'est Jacques qui déboule comme prévu après 3h et des poussières suivi de Fred, le vaillant, puis encore un peu d'attente et on accueille Pascal, heureux d'avoir fini pareille aventure suivi de la courageuse et téméraire Sandrine qui passe la ligne le sourire aux lèvres.

 

Tout le monde se retrouve autour du repas d'après course pour applaudir les vainqueurs, en particulier Sébastien, 1er junior de la guisanette prouvant ainsi qu'il est aussi à l'aise dans la neige que dans les clapas.

 

Puis c'est l'heure du retour, les bipèdes aux joues rouges, aux jambes lourdes reprennent le chemin de Caveirac avec de belles images et de beaux souvenirs dans leurs têtes.

 

 

PICT0146

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 08:26

Les BIPEDES DE LA VAUNAGE vous souhaitent ainsi qu’à toute votre famille une bonne et heureuse année 2012. Que cette nouvelle année vous apporte joie, santé, prospérité et des résultats sportifs à la hauteur de vos attentes.

 

IMG 8852

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 09:45

Vezenobres-la-figue-givree-2011 9468

Sur le coup des 17h00 le soleil couchant illuminait le village. Une demi-heure plus tard ce sont des centaines de photophores qui bordaient  les rues étroites pavées éclairant  les coureurs d’une lumière  un peu surréaliste.

Beaucoup de participants  déguisés  pour cette nouvelle édition.  Sandrine et Magali n’étaient pas en reste d’ailleurs en magnifiques  sapins de Noël  qui auraient mérité une récompense dans la catégorie « déguisements ».

Un orchestre rock à la sortie d’un passage voûté, d’autres disséminés sur le parcours renforçaient le caractère festif de cette épreuve et donnaient aux coureurs un élan supplémentaire.

 

Côté sportif, belle prestation d’ensemble du club avec 17 coureurs engagés et 3 podiums à l’arrivée.

Marie ROUX  3ème sénior F,  Michel LELUT 3ème V3 H et Mireille  BOSQUIER qui s’impose en V3 F.

Mais  la figue  reste toujours la figue malgré la présence de la puce électronique.

C'est-à-dire une confusion sur le parcours avec certain(e)s (de bonne foi ?) qui coupent à la fin du 2ème tour et se retrouvent devant des concurrents plus rapides qu’eux.

 

Après, il y a les  plus honnêtes qui connaissent leur niveau de performance et refusent leur récompense et ceux qui croient leur chrono  d’un soir et montent sur le podium.

C’est un peu dommage surtout quand cela concerne des coureurs confirmés.

Cela ne touche pas le scratch mais fausse les classements par catégorie.

 

Mais à part ça, cette course est très festive dans un village magnifique où tous les habitants jouent le jeu.  

C’est vraiment la course de fin d’année à faire même si on craint les montées.

L’augmentation sensible du nombre de participants en est la preuve.

 

Vezenobres-la-figue-givree-2011 9491

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 15:35

remise troph+®es trail 016

                 Jean Jacques et Sébastien BORDE                         

remise troph+®es trail 012

Marie ROUX et Christine FELIX

La salle était pleine, hier soir, à l’auditorium du Conseil Général pour assister à la remise des prix du challenge des trails gardois 2011 mais aussi, et c’est une première, au Trophée Gardois des Duos Nocturnes.

Bien qu’étant  le club le plus représenté lors du dernier trail couru dimanche dernier à St Côme,  c’est surtout par le Trophée des duos que les Bipèdes de la Vaunage étaient concernés.

Honneur aux féminines,  avec la 1ère place (ex aequo) de Marie ROUX et Christine FELIX qui ont participé aux 5 épreuves

Chez les hommes, et c’est rare dans le monde de la course à pied, le duo était composé du père et du fils, J. Jacques et Sébastien BORDE, grâce à leur régularité terminent second.

Quant aux équipes mixtes, le duo  composé de Joel GALLOCHIO et  de Vérena Eisenbarth, pensionnaire du club Courir en Uzège, aurait pu s’imposer. Mais l’abandon sur blessure de Joel à Uzès, les prive à la fois du nombre de points de la course mais également du bonus octroyé aux équipes ayant participé à toutes les épreuves.

Ils terminent néanmoins à une très belle 2ème place, en espérant faire mieux l’an prochain.

La remise des récompenses a été entrecoupée par la présentation des 2 challenges pour 2012.

Si celui des duos reste identique du moins pour  les épreuves (seul le décompte des points est en réflexion),  il n’y aura que 5 trails. Ceux de Portes et du Camp Romain n’étant pas reconduits en 2012.

Pas de bipèdes sur le podium cette année. A noter que sans l’annulation du Trail d’Anduze, suite à la tempête de Novembre, Christine FELIX aurait pu postuler à une récompense (il fallait avoir couru 4 épreuves pour être classée).

Une belle soirée de plus pour le monde de la course à pied. Rendez-vous est pris pour décembre 2012

remise troph+®es trail 001

                                                                  Joël GALLOCHIO   et Vérena Eisenbarth

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 08:55

Vendredi soir : La Friday night fever de Castillon du Gard :

groupecastillon.jpgC’était la dernière manche du Trophée Gardois des Duos de Nuit : Le départ a été donné dans un décor un peu surréaliste d’une petite chapelle éclairée par des braséros. Une nuit sans lune, une température fraiche mais idéale pour courir,  tout les conditions étaient réunies pour faire une belle course. A 20h,  les quelques 122 équipes se sont élancées dans  les monotraces dans une garrigue très sombre …surtout pour les dernières équipes. Alors bien difficile de reconnaître coureurs, de  faire quelques photos car tout le monde le sait : la nuit, ….toutes les frontales sont blanches !

remisecastillon.jpgPlus sérieusement, grosse performance de la famille Borde qui termine  6ème au scratch et conforte sa 2ème place au général. Chez les filles, malgré les encouragements sonores de Marie Roux pour Christine Felix, à quelques centaines de mètres de l’arrivée, nos féminines ont été passées sur la ligne. Elles terminent néanmoins à une très belle 3ème place.

Au classement général, ce point perdu leur coûte le titre seules, puisque suivant nos calculs, elles partagent la 1ère place sur le podium avec l’équipe TEISSIER/MANOEL

En Mixte, on avait l’habitude d’entendre Joel Gallochio encourager sa coéquipière Véréna Eisenbarth. A Castillon,  ça été le contraire, c’est Véréna qui emmenait un Joel souffrant d’une sciatique qui s’est réveillée au 10ème km. Ils terminent néanmoins 4ème de leur catégorie. Ce résultat leur permet selon nos calculs de partager la 2ème place sur le podium

Un grand bravo aux autres équipes engagées en particulier aux paires BORIE/CHEZE , SMOUTS/DUBOST, DURAND/BRES qui terminent en moins d’1h30

Tous les résultats en cliquant sur : résultats Castillon

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 21:08

IMG_7759.JPG

La Friday Night Fever à  Castillon du Gard le 26 novembre 2011

Trois équipes des bipèdes concernées par les podiums

La dernière manche du challenge gardois des Duos de Nuit se déroulera à Castillon du Gard le 26 novembre prochain.

Une manche que ne voudraient manquer sous aucun

jjsebprétexte certains de nos coureurs.

En effet 3 équipes du club visent une place sur le podium.
Sauf catastrophe, les paires  J. Jacques et Sébastien BORDE d’une part et Marie ROUX/Christine FELIX d’autre part semblent  assurées  de conserver leur place sur le podium.

Si la 2ème place semble à la portée du duo masculin, les filles devront batailler. Rien n’est joué car  elles n’ont que 2 points d’avance sur les 3ème et seulement 4 de retard sur l’équipe leader.

En mixte,  Joel GALLOCHIO associé à Vérena EISENBARTH membre de « Courir en Uzège »  ont reculé à la 3ème place suite à l’abandon sur blessure de Joel au duo d’UZES.

Pour eux aussi tout est possible pour la 2ème place puisqu’ils n’ont que 2 petits points de retard, la 1ère semblant inaccessible.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 10:40

Impressions de coureurs recueillies par Jean-Pierre

 

marseille-cassis-2011-8999.jpg

Il était 6h30 quand le réveil de l’hôtel situé en bordure du « Vieux Port » a mis fin à une nuit agitée pour certain(e)s des Bipèdes qui avaient choisi de partir avec l’organisation « Temps Course ».

 Que ce soit par quelques désagréments liés aux bruits extérieurs, la chaleur étouffante des chambres  ou l’anxiété d’une première participation, les visages étaient un peu fermés au moment du petit déjeuner.

On était loin de l’ambiance conviviale de la pasta party qui nous avait réunis la veille au soir dans un restaurant proche de l’hôtel.

Puis à 7h45, tout le monde est monté dans le bus, direction le stade vélodrome pour déposer les coureurs.

Chacun avait revêtu un vieux pull ou sweet destiné à ne pas avoir froid durant le long temps d’attente sur la ligne. Heureusement à cette heure-là la température était déjà clémente et on pouvait se douter que la chaleur serait au rendez-vous dans la montée de la Gineste.

Puis vers 9h15, l’envolée des deuxièmes peaux a commencé.  L’heure du départ  approchait.

Tout à coup, cette immense foule de coureurs de plus d’1km de long s’est élancée, du moins a commencé  à avancer d’abord en marchant puis en trottinant. Il a fallu  quand même 5 minutes pour franchir la ligne de départ. Très difficile alors de se frayer un chemin dans cette marée humaine.

Au bout de 4km de faux plat  montant,  les premiers lacets de la Gineste sont apparus. Quelle image de voir déjà ce long cordon de coureurs recouvrir les virages. Et dire que certains étaient déjà pratiquement en haut.

Une fois l’allure trouvée, la montée n’était pas si terrible que ça. Un peu la fin,  car les virages  n’en finissaient pas.

Restait la descente.  Qu’ils disent !  Car nombre de fois, la route remontait. Mais qu’elle ambiance !  Des musiques, des spectateurs et le soleil,  un  peu trop quand même le soleil. Changement d’heure oblige, il était déjà haut et chauffait anormalement pour la saison. Heureusement de temps en temps les pompiers arrosaient les coureurs et l’eau était en abondance aux ravitos. Le plus dur était de s’en approcher et surtout d’en sortir.

Puis le panneau « CASSIS » est apparu. On tenait le bon bout. Les spectateurs étaient de plus en plus nombreux sur les trottoirs. Déception quand le panneau « 3km » a surgi au détour d’un virage de la descente abrupte dans les rues de Cassis de plus en plus étroites.  Il restait encore tout ça à faire et puis c’était difficile de doubler. Enfin au bout d’un virage en épingle, le port et la foule massée derrière les barrières. Pas question de baisser de rythme malgré ce tour interminable avant de passer la ligne. Un coup d’œil au chrono placé en l’air,  ouf,  c’est fini !

Mais qu’il fut long ce dernier kilomètre. Un petit tour au ravito, quelques étirements et puis direction le resto sur le port. Maintenant devant une bière bien méritée, sous un soleil estival,  on peut se remémorer les moments de la course en se disant que peut-être on y reviendrait.

marseille-cassis-2011 9038marseille-cassis-2011 9063

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 14:27

DSC07561-1.JPGPhilippe-templier.jpg

 

Difficile de commenter, il faut le vivre.

De plus quand on évoque les Templiers on parle d’un week-end complet sur lequel on rencontre tous les meilleurs nationaux au gré du Salon Trail, on y déguste les bons produits locaux,  on y applaudit les départs et arrivées des différentes courses et on y découvre des paysages fabuleux.

En fait c’est avant tout une ambiance issue du rassemblement d’environ 5000 Traileurs heureux d’être là tout simplement, une « Mecque » de ce sport, un grand moment de bonheur……

N’hésitez plus il faut y aller !!!!!

DSC07563-1

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 20:39

P1010202.JPGP1010199.JPG

 

La nuit arrivant de plus en plus tôt, les séances de fractionné ont repris sur le stade de ST DIONISY,

sous la conduite de Michel LELUT.

Aprés un échauffement sur la voie verte , à la lueur des frontales, le groupe se retrouve sur le stade

pour des séances de vitesse, de vma etc...

 

P1010201.JPG

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 13:40

  

Profitant du rassemblement   des  anciens internationaux français d’athlétisme, à Nîmes ,  Bernard MAROQUIN,   est venu saluer  P. Guingne  son ancien partenaire de cendrée.

Ancien recordman de France du 10000m, du 20 km et de l’heure dans les années 60, Bernard Maroquin, toujours actif,  n’a pu s’empêcher de participer à une séance d’entraînement  avec le club des Bipèdes de la Vaunage .

Les chemins de notre garrigue n’avaient  évidemment rien  à voir avec le revêtement régulier des pistes, mais c’est avant tout le plaisir de continuer à pratiquer le sport qui a fait sa gloire qui anime cet ancien coureur,à l’hygiène de vie toujours irréprochable.

Comme quoi le sport conserve.

IMG 8852

 

B. Maroquin entouré de M. Lelut (ancien international lui aussi) et  des bipèdes

Partager cet article
Repost0

Recherche